07 janvier 2010

...

Je me sens si mal. Si triste. Si coupable.

Non, je n'ai pas l'impression d'être la victime. Je suis la coupable. Coupable .

Et pourtant, je n'arrive pas à me sortir de cette "rechute". Je ne mange presque plus rien. Mon poids descend.

Et puis, il y a ces punitions que je m'inflige chaque soir. Mes bras en sont couverts.

Je souffre, mais c'est de ma faute.

Peut-être que je me trompe, mais c'est ce que je ressens.

Posté par Fightinganorexia à 20:10 - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur ...

    Ma Clo', je t'aime et... c'est trop d'être loin, de ne pas pouvoir te serrer dans mes bras. Ma puce. Qu'est ce que je peux te dire ? Je t'aime, je t'aime, c'est tout ce que j'ai à te donner ma poussinette.

    Tu n'es pas coupable, puce. L'ennemi ce n'est pas toi, c'est l'anorexie. Clothilde et l'anorexie, c'est différent, elle est rentrée en toi mais ce n'est pas toi. Et ce ne sera jamais, jamais, jamais toi ma puce. Je t'aime ma Clo', très fort. Je t'aime et rien n'y changera, je hais l'anorexie, mais je ne hais pas toi et cela n'arrivera jamais, jamais, jamais.

    Désolée, si je suis maladroite, mais je n'ai que des mots et je ne sais pas trop comment les assembler.

    Juste te dire que je t'aime, très fort.

    Posté par pitchoun-marie, 08 janvier 2010 à 17:29 | | Répondre
  • ...

    Ma choupette. Tu compte énormément pour moi <3 !
    Et je trouve que tu assembles très bien les mots ! Tu les assemble si bien que sur mon visage est né un petit sourire.
    On va dire qu'en ce moment, c'est vrai, j'ai l'impression de n'être plus que cette Anne Orexie. Anorexie. C'est un peu comme un virus, qui s'attaque à chaque partie de ton âme, de tes pensées, de ton être, en profitant de ta faiblesse, pour finir par laisser le sentiment de n'être plus qu'une maladie.

    Posté par fightinganorexia, 08 janvier 2010 à 17:51 | | Répondre
  • Comment faire pour t'atteindre au fond de ta bulle
    et t'aider à réagir.Regarde le monde autour de toi.Aller courage!

    Posté par BABEB, 10 janvier 2010 à 09:03 | | Répondre
  • Un jour, tu auras le déclic. Ca sera le bon moment. Ca se fera sans que tu t'en rende compte. Pourquoi un jour on va mieux alors que la veille c'était l'horreur, allons savoir...

    Est-ce que je peux te demander si tu es suivie par quelqu'un? Est-ce que ça t'aide? Est-ce que tu as un soutien?

    Bises.

    Posté par Marie, 10 janvier 2010 à 22:12 | | Répondre
  • En réponse à Marie

    Bonsoir, Marie !
    Merci pour ton gentil commentaire et tes encouragements
    Pour répondre à ta question, oui je suis suivie par quelqu'un et même par plusieurs personnes (j'ai le monde à mes pieds XD) : une psychiatre, une diététicienne et une pédiatre. La pédiatre n'est pas vraiment là pour m'aider, plus pour surveiller mon état de santé. Pour prendre les décisions en cas d'urgence. Ma psychiatre m'aide, mais les résultats ne peuvent être immédiats : je pense qu'il faut du temps. La diététicienne m'aide du côté alimentaire, même si en ce moment, j'ai beaucoup de mal à suivre ses plans alimentaires... Mais quand je suis dans des phases plus calmes, il est vrai que ce soutien alimentaire est très important afin que je puisse avancer sur le plan psychologique.


    Bonne fin de soirée !

    Posté par fightinganorexia, 10 janvier 2010 à 22:25 | | Répondre
  • Tu me rassure... On s'en sort pas tout seul de ses saloperies. J'avais complètement zappé ma nutritionniste en t'en parlant, comme quoi... Alors que bon, hein, les TCA, on est bien d'accord sur ce que c'est :].

    Niveau psy, je suis suivie depuis juin 2008, j'ai ressenti les premiers vrais résultats un an plus tard. Les psychothérapies prennent du temps, mais c'est grâce à ça qu'on s'en sort. Je suis passée par la case antidépresseurs et somnifères, mais j'ai vite laissé tomber l'idée. En plus je suis élève infirmière, alors imagine un zombie préparer des pilluliers, c'est pas possible...

    Bonne journée.

    Posté par Marie, 11 janvier 2010 à 14:33 | | Répondre
Nouveau commentaire